Les pensionnaires de ONCE UPON A ME sont encore beaucoup plus surprenants que ce que vous pouvez imaginer ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ.

Partagez | 
 

 Clic... Photo prise. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zépharel Madley
▌TOUJOURS PAS DE RANG ?

avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/01/2011
MessageSujet: Clic... Photo prise. (libre)   Ven 28 Jan - 16:54

L’après midi ne faisait que commencer, après avoir bien mangé notre chère Zeph se prépara alors à prendre quelques photos, il prit son appareil photo bien entendu, mais ce n’était pas un appareil photo que tout le monde pouvait avoir facilement, c’était ceux avec leurs gros objectif. Des appareils de professionnel ! Comment ce l’était il approprié ? Tout simplement en économisant, de plus son père travaillait dans le domaine de la photographie, c’était un plus qui lui permis de l’avoir. Mais pour ne pas dire n’importe quoi pour ne rien dire, revenons en au jeune adolescent, de son expression habituellement vide il marcha dans les couloirs, Appareil en main il chercha à éviter le maximum de personne, il n’avait pas vraiment confiance aux gens qui se trouvèrent là. Enfin il avait l’impression de ne pas réussir à s’intégrer, d’un coté il fallait comprendre. Oui car après tout le jeune Zépharel n’avait pas grandis entouré d’enfant de son âge, il avait grandit seul quasiment ! Mais bon ce n’était pas un détail à allonger, après tout ce n’était pas une chose intéressante à savoir, enfin à ses yeux. Bien, son chemin était simple, direction le parc municipal ! Il ne voulait pas aller autre part, de plus le parc sembla être un bon endroit pour prendre des photos, mais il allait prendre quoi en photo ? Cela on ne pouvait pas trop le savoir car dans sa tête il ne savait pas ce qu’il allait y trouver du coup… La surprise était déjà en place. Mais pour notre chère Zeph ce n’était pas une surprise, le fait de ne pas savoir ce qu’il allait faire ou prendre en photo… C’était son habitude, après tout si cela se trouva il allait peut être prendre le ciel en photo, ou les ombres des gens… Mais pas les gens en eux même, pour lui cela n’était pas une chose intéressante. Dans sa tête divers idées passèrent mais rien ne fut retenus, la seule chose qu’il se disait était une chose assez simple, il fallait dire qu’il n’était pas du genre à chercher compliquer. Après tout… Les choses compliquées n’étaient pas son domaine. Ce que l’on pouvait penser de sa simplicité ? Plein de chose, enfin cela dépendait des gens, mais généralement le jeune homme n’en avait que faire des penser que l’on pouvait avoir sur lui, ce n’était pas une chose qui pouvait l’affecter. Pourquoi donc ? Il avait grandit dans le monde du silence et de la solitude, à ses yeux le mot amitié n’existait pas, et encore moins le mot amour. Bref finis de parler de lui. Zeph s’avança au point d’arriver à la grille du pensionnat, elle était ouverte, il prit donc la décision de sortir, le pauvre Zeph n’avait personne en sa compagnie mais cela ne changea rien à ses habitudes, oui comme dit tout à l’heure il avait toujours été seul ! Donc en marchant alors dans les rues désormais il se dirigea vers son objectif ! Non pas celui de l’appareil photo ! Juste le lieu où il voulait photographier.

*Il est 15h37… Je vais prendre mon temps après tout… Il faut être patient comme à la pèche.*

Marchant au pas, enfin pas vraiment, allant donc en la direction du parc municipal, il allait d’un pas léger, et confiant ! C’était la première impression qu’il donnait, après tout on ne pouvait pas fournir d’autre impression ? Si… Avec son regard vide et calme il donnait l’impression d’être un… Hmmm comment dire ? Peu importe, il donnait une certaine impression mais rien de bien méchant. Par contre il évita les gens qui semblèrent le regarder un peu étrangement. Pourquoi ? Pour une raison simple, son regard et le fait qu’il tenait son appareil photo avec soin, les gens se posèrent des questions mais personne ne l’arrêta pour autant, il circula librement dans les rues jusqu’à arriver au lieu dit ! Le parc municipal, il sembla que se parc était plus grand que dans ses pensées, mais ce n’était pas pour autant que son expression changea. Elle resta de marbre, c’était effrayant… A cette heure ci il y avait déjà du monde, le jeune homme s’y aventura, déjà il regarda le ciel puis le sol, première chose qu’il fit ce fut prendre son ombre, c’était effectivement sa première photo de la journée, son ombre… Pourquoi ? Car il aimait les ombres, elle représentait un peu les ténèbres ! Mais pour comprendre le garçon il fallait se mettre à sa place, oui à ses yeux les ombres étaient les ténèbres des gens. Enfin leur part ! Progressant petit à petit dans le parc le jeune garçon ne fit pas attention au reste des gens. Le regard levé vers les deux anges, oui cette sculpture l’intéressa, après tout elle était bien faite et voir presque parfaite ! Ce qui gâcha le tout c’était les gens qui s’asseyaient dessus, cela ne révolta pas notre chère Zeph, bien sûr il s’en moqua après tout, car ils n’allaient pas rester indéfiniment là. Donc pour passer le temps il se dirigea vers le petit lac, première chose qu’il remarqua en y arrivant c’était les canards. Il prit son appareil photo, se positionna comme un tireur d’élite. Et Clic ! Une photo. Il aurait été un chasseur sa proie serait déjà morte. Mais après tout il n’était qu’un photographe passionné. Par contre sur son expression et son regard cela ne se voyait pas. C’était triste à voir, comme si il était ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaeri Tronbeerh
LittleBoyishGirl»
I'm a BOY
!

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 67

CE QUE VOUS NE SAVEZ PAS SUR MOI !
Orientation Sexuelle: Inconnue
Surnom: Kai
Relations:
MessageSujet: Re: Clic... Photo prise. (libre)   Sam 29 Jan - 14:05

    Le temps était propice à l’ennui et aux mésaventures, aujourd’hui. Depuis que Kai avait levé le pied, il ne rencontrait que des embûches et sa mauvaise humeur était peinte sur son visage, comme un signal d’avertissement. Les sourcils froncés, le regard noir, c’était ainsi qu’il avait fixé chaque personne qui croisait sa route. Du haut de son petit mètre cinquante, Kai toisait les gens avec un mépris qui ne les faisait pas approcher. C’est que, malgré sa petite taille et son apparence gamine, il restait quelqu’un de redoutable Ricanement intérieur. C’était du moins ce qu’il se disait. N’ayant toujours pas rencontré le professeur qui lui était assigné, il passait le plus clair de son temps à vagabonder dans les couloirs et à explorer le monde extérieur. Tel une fouine, Kai connaissait maintenant tous les coins et les recoins de l’immense centre où toute cette population dotée de dons évolue. Écouteurs dans les oreilles, keffieh remonté jusqu’à son nez, les cheveux en bataille et le pantalon traînant par terre, Kai se dirigeait vers la sortie du pensionnat.

    Ce n’était pas que l’ennui le prenait mais il ne savait pas quoi faire et la journée lui paraissait horriblement longue. N’étant pas particulièrement sociable en plus de ça, il lui était difficile d’aborder les gens et parler avec eux. Et quand il le faisait, c’était généralement pour les agresser et leur mettre des coups de pied. Ouais, adepte des coups de pied, dans le tibia. Parfois, quand la personne est trop chiante, c’est entre les jambe qu’elle se prend le coup, mais cela reste rare. Souvent réprimandé à ce sujet, Kai ne s’arrête pourtant pas et trouve même ça « normal » de frapper les gens. Il fallait se rendre à l’évidence ; communiquer n’était pas le point fort du jeune transsexuel.

    Le chemin emprunté était particulièrement calme et personne ne s’attarda sur lui ; après tout, voir un enfant se promener n’avait rien d’anormal jusque là. L’entrée du parc municipal se fit dans le calme, mais dix mètres plus loin, l’aboiement d’un chien attira l’attention de l’enfant qui adorait ces animaux. La bestiole passa rapidement à côté, et Kai siffla pour le faire revenir. Ignoré. Agacé de se faire snober par un chien, Kai maugréa quelque chose d’incompréhensible et s’élança à la poursuite du chien, voulant le rattraper.

    « Reviens ici ! »

    Sa voix aigue ne se fit pourtant pas très audible, et de toute façon, n’étant pas très endurant, Kai ne tarda pas à vite s’arrêter pour reprendre son souffle. Il fallait vraiment qu’il reprenne le sport, son corps semblait se fatiguer deux fois plus vite qu’auparavant. Peut-être était-ce à cause de son pouvoir qui restait bloqué et qu’il ne maîtrisait pas ? Les mains posées sur ses genoux, le regard rivé sur le sol, Kai reprenait peu à peu sa respiration. En face de lui se trouvait un petit bassin ou un autre garçon prenait des photos de… canards. Kai se redressa, et le regarda un moment, de dos. Il prenait des photos bizarres, lui, haaaaaaa. Et s’il allait l’embêter ? Ça lui permettrait de se venger. S’approchant du garçon à l’appareil photo plutôt énorme, Kai se plaça juste à côté et l’observa sans gêne de la tête aux pieds. Puis, d’un coup, il lui asséna un coup de pied dans le tibia et attrapa l’appareil photo, avant de s’enfuir sans demander son reste, sachant que l‘autre allait le prendre en chasse pour récupérer son bien. Il tenait fermement l’appareil contre lui, de peur de le faire tomber, mais pour aussi ne pas se le faire prendre s‘il venait à être rattraper.. Il se calla derrière un buisson et trouva sans peine comme l’appareil fonctionnait. Il se releva alors soudainement et CLIC, prit en photo son poursuivant.

    « Sur le vif ! »

    Parallèlement, le chien, trempé, arrivait à vive allure dans leur direction, tout content -pourquoi ? Parce que c'est un chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zépharel Madley
▌TOUJOURS PAS DE RANG ?

avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/01/2011
MessageSujet: Re: Clic... Photo prise. (libre)   Dim 30 Jan - 2:59

L’endroit était vraiment intéressant, surtout pour prendre des photos, il fallait avouer qu’il n’allait pas perdre son temps, enfin… C’était ce que l’on pouvait penser au début, mais il resta des lors immobiles à attendre, les gens passaient et ne lui prêtèrent pas la moindre attention. Enfin c’était ce dont on pouvait penser, mais un personnage l’avait remarqué et sembla vouloir faire quelque chose de ce que tenait notre chère Zeph entre les mains. Ce fut en un temps assez rapide et plutôt dans un moment d’inattention de la part de notre protagoniste que l’individu lui prit son appareil pour prendre la fuite. Et cela sous les yeux de tous les gens du parc municipal ! Bien sûr la réaction de Zeph fut d’une simplicité, premièrement tourner la tête vers la direction du voleur, deuxièmement émettre un soupir de désolation. Et troisièmement le poursuivre ! Oui cela était la plus logique des choses à faire, mais ce n’était pas une raison pour ne pas hurler au voleur… Enfin il ne le fit pas, il ne voulait pas attirer d’ennuie à quelqu’un qu’il ne connait pas, en faite il avait une autre idée en tête, Zeph allait être sympas pour une fois et… En faite il n’avait jamais parlé à qui que se soit. Enfin si mais là c’était la première fois que l’on lui vola son appareil photo, et même la première fois que l’on lui vola quelque chose tout simplement. Mais rien que le fait d’y penser lui parut surréaliste ! Que quelqu’un le remarque… C’était… étrange à ses yeux ! Enfin on n’allait pas expliquer le comment du pourquoi tout de même ? Bref… Continuant cette poursuite qui sembla incessante, cela agaça pas du tout Zeph, oui il en avait rien à faire de courir tant qu’il pouvait au moins récupérer son appareil photo !

Après une course poursuite des plus inintéressantes de sa vie le jeune Zeph savait où se trouva son poursuivant, et celui-ci sembla l’avoir pris en photo… Deux secondes… Cet individu avait osé toucher à l’appareil de Zeph, il avait même osé prendre une photo ? Oui… Bon Zeph n’allait rien faire de mal mais il allait sûrement le sermonner ! Après tout cela ne se fait pas de toucher aux affaires des autres et deuxièmement il fallait bien sûr faire attention à qui l’on prenait les affaires. Et prendre les affaires de Zeph n’était pas recommandé, bref sur le coup Zeph se disait que cela n’avait aucune importance, de toute manière il lui resta encore du temps avant de rentrer au pensionnat. Mais si cet individu avait prévu autre chose pour notre camarade ? Alors là… En faite… A y penser, cela ne faisait ni chaud ni froid à notre camarade en question, Zeph en avait rien à battre, il ne savait pas trop ressentir les émotions, et il ne savait pas les décrire. C’était peut être du au fait qu’il avait vécut seul la plus part du temps ? Oui peut être mais là pour le moment ce qui l’intéressa c’était de récupérer son appareil, ce fut alors en étant légèrement essoufflé qu’il s’approcha du buisson. Oui Zeph avait courut pour rattraper ce personnage, mais en y repensant, pourquoi s’en être pris à Zeph ? De toute manière Zeph ne connaissant personne était peut être tombé dans un piège, c’était ce dont il pensa ! Après un vif regard sur les cotés il ne vit personne et en conclut donc que ce n’était pas un piège. Mais juste quelqu’un qui voulait lui faire un mauvais tour, c’était un peu contrariant… Mais était-ce une manière normale d’approcher les gens ? Tant de question qu’il se mit alors à se poser !


« Pourquoi ? »

Ce simple mot était déjà de trop aux yeux de Zeph, parler n’allait amener à rien ! Oui car toutes conversation avec Zeph c’était presque impossible, il n’était pas comme les autres toujours ailleurs et voir même à parler à des monstres… Mais ne sachant pas vraiment que dans le fond ses monstres viennent de son imagination, voyez vous… Oui Zeph pouvait peut être recelé une seconde personnalité ! Bah non… Il n’y avait qu’une personnalité en Zeph. Se trouvant toujours à une certaine distance de ce personnage il approcha. Un pas… Deux pas… Puis vint le troisième pas pour se retrouver à deux mètres de cette personne. Et là toujours pas un mot rien… C’était un peu flippant dans le fond, surtout avec cette expression vide, pas une once d’émotion, pas une once de haine ou de colère ou rage ! Rien ! Il fallait bien l’admettre notre chère Zeph était vraiment bizarre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaeri Tronbeerh
LittleBoyishGirl»
I'm a BOY
!

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 67

CE QUE VOUS NE SAVEZ PAS SUR MOI !
Orientation Sexuelle: Inconnue
Surnom: Kai
Relations:
MessageSujet: Re: Clic... Photo prise. (libre)   Lun 31 Jan - 0:51

    Le garçon en face de lui avait un visage assez bizarre, qui méritait d’être observé. L’appareil photo en main, Kai ne bougeait plus et fixait curieusement l’inconnu qui l’avait pourchassé. Un jeune homme, au teint plutôt clair et aux yeux vides. C’était étrange. La tête de Kai se pencha légèrement sur le côté et il se posa plusieurs questions, comme l’origine d’un pareil regard et ce manque d’agressivité que beaucoup auraient eu après le coup qu’il venait de faire. Se rapprochant lentement, il vint déposer l’appareil photo dans les mains de l’inconnu et regarda un instant sa tenue vestimentaire. Il avait de la chance, lui.

    Il avait l'air de se méfier, assez pour avoir laissé une distance raisonnable entre eux. Peut-être était-il du genre craintif et distant ? Cool, les personnes comme ça étaient généralement plus intéressantes que les autres et apportaient des complications là où il n'y en avait pas. Elles avaient aussi des comportements parfois déplacés et illogiques, un peu comme lui quoi. Kai aimait bien. Son sourcil s'arqua quelques secondes et il le regarda de la tête aux pieds une nouvelle fois, se demandant quel type d'énergumène était ce gars-là. Avait-il un pouvoir déjà ? Un fighter ? Rebirth ? Ou bien un guardian ? Voire peut-être une nouvelle catégorie encore plus bizarre que tout ça. Il avait peut-être le pouvoir de faire apparaitre des yeux à la place de ses narines. Cette pensée manqua de lui arracher un grand sourire ironique.

    Kaeri n’était pas mal non plus dans son genre. Loin d’être quelqu’un de très sociable, il avait cependant appris que le meilleur moyen d’aborder une personne était de captiver son attention et de le faire s’intéresser à soit. C’était en quelque sorte ce qu’il avait provoqué avec ce jeune homme. La question de ce dernier avait beau être toute simple en apparence, elle suscitait pourtant la réflexion chez l’enfant qui ne savait pas trop quoi répondre. Pour lui, sa réaction était venue d’un coup, comme ça, sans raison particulière ; mais en creusant, il en avait bien une qui l’avait fait agir. Reculant d’un pas, Kai haussa les épaules.

    « Parce que. J’avais envie. Je parie qu’il n’y a pas une seule photo de toi. »

    Son regard ne décrochait pas de celui du garçon. Les yeux noirs de Kai semblaient le scruter, et même l’analyser tant il était fixe. Ses yeux étaient légèrement plissés et il fourra ses mains dans les poches de son pantalon, avant de soupirer.

    « Et puis, tu es bizarre. »

    Le chien de tantôt revint entre l’étrange duo et aboya à l’attention de Kai, qui le regarda. Trempé, il était hors de question de caresser le chien. C’était une sensation bizarre et poisseuse qu’il n’aimait pas tellement. Autant il adorait les animaux, autant il n’aimait pas le poil mouillé de ces derniers. Le chien se secoua, et expédia en des centaines de gouttelettes l’eau qu’il avait sur lui ; Kai se protégea le visage avec son bras et râla contre le canidé.

    « Ah ! Vas t’en si c’est pour faire ça ! »

    Tapant du pied, il fit rapidement partir l’animal et s’essuya légèrement. Ses yeux se reposèrent sur le garçon. L’appareil photo avait-il prit une goutte ? Ce n'était pas tant qu'il se souciait de l'appareil, mais il se doutait que ce genre de choses coûtaient très cher et n'était pas à la portée de tout le monde. Il lui était déjà arrivé de voir bousillé bêtement plusieurs de ses affaires et ne pas avoir la possibilité de les racheter car le prix était trop élevé. Des erreurs toutes bêtes, des petits accidents, ou bien un vol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zépharel Madley
▌TOUJOURS PAS DE RANG ?

avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 27/01/2011
MessageSujet: Re: Clic... Photo prise. (libre)   Lun 31 Jan - 14:35

L’individu face à lui s’approcha alors pour lui rendre son appareil, cela ne changea pas pour le moins l’expression étrangement vide de Zeph, ce dernier regarda alors sur le moment l’appareil qu’il avait entre les mains désormais, il n’était pas abîmé, mais… Est-ce que cet individu avait pris une photo ? C’est ce qu’il vérifia, effectivement, il y avait bien une photo de lui, mais il n’en voulait pas… C’était inutile d’avoir des photos de personne. Surtout une photo de lui, il ne voyait pas en quoi cela servait d’immortaliser les gens. Malheureusement il n’aimait pas non plus supprimer ce qui était déjà prit. N’esquissant pas le moindre sourire ne montrant pas la moindre expression comme toujours, mais dans le fond ? Bah il n’y avait rien qui se passa, juste la même question qui passa en boucle, une question qui était pourtant simple et compliqué, elle pouvait tout demander cette question, surtout si on ne la comprenait pas. Mais là n’était pas ce que le jeune homme voulait, il observa la photo, pourquoi ? Pourquoi l’avoir pris en photo ? Et pourquoi cette question ? Après tout on pouvait croire qu’il se perdait mais l’on ne pouvait pas le remarquer, peu d’importance. Par contre une chose vint en tête de Zeph, oui… Le fait que le jeune homme paria sur le point qu’il n’y avait pas de photo de lui, Zeph prit donc la décision de lui montrer la photo.

« Et ça c’est quoi ? »

Ce n’était pas l’intention de Zeph de casser son interlocuteur. Il n’avait pas fait attention à se point, le fait de casser l’individu face à lui, de plus cette personne dont il ne savait pas l’identité, cette personne parut s’ennuyer, enfin pour avoir piqué l’appareil à Zeph il fallait vraiment s’ennuyer. Mais bon l’impression que ce personnage donna à Zeph c’était une impression de gamin qui ne savait pas quoi faire, malheureusement Zeph n’aimait pas parler et de plus si il devait se mettre à parler se serait court et simple. Des réponses franche et direct. Mais que pouvait-il répondre d’autre ? Là le jeune homme qui posa alors son regard son appareil photo, dans la plus grande tranquillité. Sans se soucier de ce qui l’entoura, il ne prêta attention à plus rien d’autre, sauf quand il se rappela qu’il y avait l’individu face à lui, un regard qui se posa alors dans le regard de celui-ci, un regard qui pourtant ne changea pas, qu’en était il ? Ce fut assez simple c’était quand il déclara que notre chère Zépharel était bizarre. Sur cet instant il ne voulait pas répondre car il ne savait pas quoi répondre. Mais il y avait peut être une chose qu’il pouvait répondre ? Oui sûrement, dans sa tête il chercha un peu de quoi répliquer mais laissa un blanc quand soudainement il répondit d’une voix naturelle.

« En quoi suis-je bizarre ? »

Oui en quoi pouvait il être bizarre ? C’était étrange de dire qu’il soit bizarre ! Oui car il ne l’était pas, il était juste différent… Enfin si l’on regardait bien il était effectivement bizarre, avec ses expressions, ses gestes. Et encore d’autres détails. Dans la logique du moment il fallait avouer que c’était bizarre de ne faire que poser des questions. Mais sur se point il ne pouvait pas dire grand-chose, toujours son regard sur l’individu Zeph se remit à regarder son appareil photo, comme si c’était un véritable trésor, bon d’accord il n’en avait pas qu’un, mais c’était des appareils qui ne se prêtent pas ! Donc voilà pourquoi il sembla y tenir, de plus il n’avait qu’une passion alors le mieux était de la lui laisser sa passion, sinon que ferait le pauvre garçon ? Regarder les étoiles peut être ? Oui… Mais ce n’est pas aussi passionnant que de prendre les ombres et les statues en photo, voir même le ciel par de rare moment !

Ce fut donc assez soudainement que là un toutou tout trempé fit son apparition, voyant qu’il allait se secouer Zeph se retourna pour que son appareil ne soit pas tremper, oui il était désormais de dos. Après que l’animal se soit secouer, l’individu le fit fuir, c’était à croire que c’était un peu son chien, mais… Zeph n’en avait que faire dans le fond. Se retournant de nouveau pour désormais faire face à l’étrange petit individu, oui Zeph de ses un mètre soixante cinq se montra être plus grand que son interlocuteur. Mais bon cette petite remarque sembla peu importante, après tout la taille n’avait aucune importance, surtout aux yeux de Zeph, cette remarque qui lui avait traversé l’esprit un court mais très court instant… Pour en revenir Zeph qui était calme, et bizarre d’après son interlocuteur, il regarda le chien partir mais revint très vite à l’individu.


« Est-ce ton chien ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Clic... Photo prise. (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Clic... Photo prise. (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.Once Upon a Me. :: OUTSIDE - DOWNTOWN :: ◇Parc d'Amusement :: ─ Parc Municipale-
Sauter vers: